Le contrôle et la certification des plants d’ail et d’échalote garantissent aux utilisateurs la qualité des plants et l’identité variétale par le respect d’une norme uniquement française et beaucoup plus stricte que la norme « qualité CE » qui est appliquée dans l’Union Européenne.

Sur le marché français on peut retrouver ces deux normes, mais pour être sûr de la qualité des plants il est fortement recommander de choisir des plants certifiés, facilement reconnaissables grâce à leurs étiquettes ou vignettes bleues du Service Officiel de Contrôle et Certification (SOC). Cette certification a été souhaitée par les pouvoirs publics français et les professionnels pour garantir un haut niveau de qualité sanitaire des productions.

L’ail et l’échalote sont des plantes qui ont une multiplication végétative (sans graine), ainsi les risques de transmission de maladies sont beaucoup plus importants. Alors que ce soit pour un agriculteur ou un jardinier amateur, le plant certifié augmente fortement les chances de réussite de la culture.

Quelles-sont les garanties apportées par le plant certifié ?

Photo d'une main qui montre une vignette SOC d'un filet d'échalote
© Rustica

Pour qu’un plant soit certifié, il doit répondre aux exigences du Règlement technique de production :

  • Taux maximum de maladies virales (OYDV et LYSV) : 1%
  • Taux maximum de pourriture blanche (Sclerotium cepivorum) : 1%
  • Taux maximum de Nématode (Ditylenchus dipsaci) : 0%
  • Taux maximum de dommage ne devant pas compromettre la reprise : 5%
  • Taux minimum de levée : 85%
  • Taux maximum de variétés différentes : 1%
  • Que le plant a été produit en France

 

Pour plus d’informations sur les normes de production, consulter la page Contrôle et certification.

Le plant certifié est avant tout une sécurité pour le producteur ou le jardinier amateur. La certification lui apporte quatre garanties majeures, augmentant ses chances de réussir sa culture et, in fine, de bénéficier d’une récolte saine et abondante…

  • La garantie de l’identité/pureté variétale des plants
  • La garantie de la bonne faculté des plants à germer
  • La garantie de la qualité sanitaire des plants
  • La traçabilité de la production

L’ail et l’échalote de consommation
ne doivent pas être utilisés comme plants

Parfois apprêtés pour améliorer leur conservation, ils risquent de ne pas germer. Récoltés parfois sous d’autres latitudes (Chine, Mexique…), ils risquent dans nos régions d’être incapables de former un bulbe (surtout pour l’ail).

Ils peuvent être porteurs de diverses maladies (virus, pourritures, nématodes) qui déprécient la récolte, nuisent à sa conservation, mais aussi contaminent durablement le sol et se transmettent aux cultures ultérieures. De plus, aucune garantie sur l’identité variétale n’est contrôlée.

© GNIS - Emeline Raffin